L’ action touristique à l’épreuve du contexte sécuritaire au Burkina Faso

Tourisme et insécurité au Burkina

Des pistes de solution pour la résilience

Éduc Afrique, un centre dédié à la promotion de la culture des lettres et des arts, en collaboration avec le Goethe-Institut a organisé, le samedi 30 mars 2019, à Ouagadougou, un panel sur le thème : « L’ action touristique à l’épreuve du contexte sécuritaire au Burkina Faso ».
Qui mieux que les experts du domaine pour aborder

la question ? Pour ce faire, deux cadres du ministère de la Culture des Arts et du Tourisme étaient sollicités pour animer le panel. Il s’agit du Directeur de la coopération et des affaires juridiques, Idrissa Zorom, juriste et administrateur culturel et du Directeur du développement institutionnel et de l’innovation, Soumaïla Maré, juriste et administrateur des services touristiques.
Les échanges étaient modérés par Michel Sawadogo, enseignant et doctorant en lettres à l’Université de Koudougou.
Les panelistes ont fait l’état des lieux des activités touristiques depuis les différentes crises que le Burkina Faso a connu jusqu’à nos jours. Ils ont dégagé et évalué les différents impacts de ces crises sur le secteur touristique. Des proposition de relance du secteur ont été faites. Des échanges, il est ressorti que les politiques en matière de promotion du secteur du tourisme ont besoin d’être relues afin d’intégrer en bonne place la question sécuritaire, pour un meilleur rayonnement des activités touristiques.
Le Burkina Faso est confronté depuis maintenant quatre ans à des attaques terroristes. Cette situation affecte les différents secteurs de développement parmi lesquels le secteur touristique.