Musée des Arts et des Savoirs de Bazoulé

Un vernissage pour insuffler un nouveau dynamisme

Après quelques temps de léthargie dans son fonctionnement, le musée des Arts et des Savoirs de Bazoulé reprend ses activités de plus belle. En effet, suite à l’alerte lancée sur son dysfonctionnement, le Musée national a pris langue avec l’Ambassade du Japon pour y trouver une solution. Cela a abouti à la mise en œuvre d’un projet de dynamisation du musée des Arts et des Savoirs avec une exposition et la tenue des Journées de la culture traditionnelle de

Bazoulé au sein dudit musée. Le vernissage a eu lieu le vendredi 08 mars 2019, sous la présidence du Ministre de la Culture des Arts et du Tourisme, représenté par son Conseiller technique, Ousmane Djiguemdé, ainsi que sous le patronage de l’ambassadeur du Japon au Burkina, Tamotsu Ikezaki. La cérémonie a connu la participation des autorités communales, coutumières et religieuses, des forces vives et la population de la localité. Elle a été ponctuée par des prestations d’artistes, des allocutions et la visite de l’exposition.
Créé en 2012 et géré depuis lors par l’Association des jeunes de Bazoulé, le musée des Arts et des Savoirs est le fruit d’une collaboration entre le Ministère de la Culture des Arts et du Tourisme, à travers le Musée national et l’ambassade du Japon au Burkina Faso.
Au cours de son intervention, le CT Djiguemdé a invité le Conseil municipal, les autorités coutumières ainsi que l’ensemble de la population à s’impliquer et à jouer leur partition dans cette nouvelle vie du musée de Bazoulé. Il a aussi traduit à l’Ambassadeur du japonais la satisfaction du ministre Sango pour la bonne collaboration.
La Directrice générale du musée national, Rasmata Sawadogo/Maïga, pour sa part, s’est réjouie de la tenue de ces activités. Elle a par ailleurs félicité toute l’équipe technique qui s’est investie pour la réalisation des travaux. C'est le Musée national qui a assuré l’encadrement technique des guides du musée de Bazoulé, et sa Directrice générale n’a pas manqué d’exprimer la disponibilité de sa structure à toujours assurer cet accompagnement technique.